[cherry_spacer]
[cherry_row]
[cherry_col size_xs= »12″ size_sm= »12″ size_md= »12″ size_lg= »12″]
[cherry_box preset= »secondary » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » fill= »yes » class= »style_1″]
[cherry_row_inner type= »fixed-width »]
[cherry_col_inner size_xs= »12″ size_sm= »12″ size_md= »12″ size_lg= »12″]
[cherry_banner bg_color= »#ffffff » color= »#555555″ template= »custom.tmpl » class= »style_1″]
Libellule
Un jour, un collègue énervé me dit: « C’est pas vrai qu’on va être gentils avec tout le monde!… »

Surprise, j’ai d’abord pensé: Mais…pourquoi pas? Pourtant à ce moment, je n’aie rien dit…

Aujourd’hui si la même situation se produisait, je dirais à ce collègue que: « Ça vaut la peine d’être gentil avec tout le monde! »

Pourquoi? Parce que cela donne toujours de meilleurs résultats.

Réagir négativement envers un collègue, un employé ou un fournisseur crée une forme de pouvoir mais cela ne permettra jamais d’atteindre des résultats extraordinaires. C’est un rapport de force qui amène soit une situation gagnant-perdant ou encore un match nul. Mais rarement, la mise ne sera doublée et qu’on atteindra des résultats qui surpassent ce qui était en jeu au départ.

Alors que la complexité et les défis auxquels les organisations font face en ce moment commandent des solutions extraordinaires. Une autre forme de pouvoir doit alors s’imposer.

Le pouvoir des collaborations, le pouvoir des multiples perspectives et de la synergie des équipes est ce qui permettra de dynamiser le potentiel humain dans nos milieux pour mieux innover.

Cela vaut donc la peine de prendre le temps pour comprendre la perspective de l’autre et, probablement encore plus important pour nous, de comprendre pourquoi la perspective de l’autre nous agace autant…

Se connaître et connaitre les autres, est bien reconnu comme étant un atout chez un leader. Durant notre carrière, nous avons tous fait au moins un test de personnalité et, pour la plupart, on connait tous les traits de personnalité des membres de notre équipe.

Mais que fait-on réellement avec cette connaissance après notre rencontre de « debriefing » ?

Il arrive qu’on se serve de nos profils psychométriques pour excuser certains de nos comportements. Ainsi dans nos milieux de travail, nous avons tous été témoins de propos tels :

« Je suis une « D » c’est pour cela que je suis impatiente et que je ne vous écoute pas » ;

« Ha, c’est vrai tu es une « bleue »! C’est pour cela que je ne comprends jamais pourquoi tu t’en fais autant avec les détails »

« À ce moment, je vois bien le « stratège » en toi soit celui qui a de la difficulté à prendre une décision … »

ou encore :

« Je suis un Capitaine Haddock, ce qui explique mon comportement … »

Ces propos peuvent parfois être ludiques mais rarement ces généralisations de typologie vont produire des résultats extraordinaires en terme de relations de collaboration.

J’aime considérer les outils psychométriques comme une porte d’accès à la découverte de soi et des autres et ce, pour permettre de propulser le développement personnel ainsi que le mieux-être de chacun.

Cependant, si on reste à la surface avec l’expression de nos personnalités, on passe à côté des possibilités d’assumer notre plein potentiel et d’accueillir avec sagesse nos différences au service de l’évolution.

Sur ce, je vous invite à avoir de la considération véritable dans votre milieu envers tous vos collègues même envers ceux qui habituellement c’est plus difficile pour vous de communiquer.

Soyez présent et portez attention à vos propos, soyez positif et supportant et remarquez le résultat…Observez le pouvoir que vous avez dans votre milieu.

Comme leader, votre pouvoir est double :
[cherry_list icon= »icon: fa fa-angle-right » class= »style_1″]

  • Vous avez le pouvoir de transformer l’expérience des gens dans votre milieu par votre attitude.
  • Vous avez le pouvoir d’influencer la culture du leadership en devenant un modèle auprès de vos pairs et de votre équipe.
  • Quand on a le pouvoir n’a-t-on pas le devoir ?

[/cherry_list]

Imaginez l’effet sur la collaboration transversale ainsi que sur la culture organisationnelle si tous les leaders cultivent au quotidien le positif et la bienveillance…

Bien à vous!

n.b. Je suis toujours très heureuse de recevoir vos témoignages sur vos expériences personnelles. Je vous remercie car cela inspire le développement de ma pratique.

n.b. J’utilise deux (2) outils d’évaluation de personnalités et de motivations qui selon moi appuient très bien le développement des leaders. Si vous désirez en savoir davantage sur mes préférences, il me fera plaisir de vous en parler davantage.

Hélène Hamilton, Coach auprès des leaders et des entrepreneurs

Abonnement

[cherry_spacer]
Veuillez inscrire votre nom et adresse courriel afin de recevoir un avis lorsqu’un nouvel article est publié.

Loading

[cherry_spacer]

[/cherry_banner]
[/cherry_col_inner]
[/cherry_row_inner]
[/cherry_box]
[/cherry_col]
[/cherry_row]